Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comment les traînées d'avions forment des nuages !

17 Août 2010 , Rédigé par ActuChem Publié dans #Modification du Climat

Voici d'après les images satellites, comment des contrails (sûrement bien boostés aux métaux lourds) provenant d'avions militaires se sont transformés en jolis petits nuages. Le Dr Jim Haywood (qui est en passant un expert en aérosol...) a analysé les effets de ces nuages artificiels. Leur effet est double, ils refroidissent ou réchauffent le climat selon leur humeur...

 

_46557755_cutimage0.jpg

 

Cette série d'images satellites analysées par le Met Office du Royaume-Uni révèle comment les traînées de condensation (contrails) des avions peuvent se transformer en nuages.

 

_46557635_cutpic2.jpg

 

Les cercles étranges en forme de serpentin sur la droite de l'image sont des traînées laissées par un avion militaire en attente sur un circuit circulaire.

 46557636 cutpic3

 

Le docteur Jim Haywood et ses collègues du Met Office et de l'université Reading and Leeds ont étudié les traînées de condensation qui ont été soufflées vers le sud par le vent dominant et se sont transformées en "traînée induite" ou cirrus.

 

_46557634_cutpic1.jpg

 

Finalement, elles sont devenues impossible à distinguer des nuages qui se produisent naturellement.

 

46557638 cutpic5

 

Le docteur Haywood et ses collègues ont étudié l'impact de ces nuages artificiels. Dans un article publié dans un journal de recherche en géophysique, ils décrivent la façon dont ils avaient à la fois un effet de refroidissement et un effet de réchauffement.

 

46557639 cutpic6

 

Tout d'abord, les chercheurs disent que les nuages reflètent la lumière du soleil vers l'espace conduisant à un effet de refroidissement du climat. Deuxièmement, ils empêchent la chaleur de quitter la Terre.

 

46557640 cutpic7-contributionsfromothercontrails

 

Les scientifiques ont comparé deux modèles de prévision météorologique, un qui comprenait les traînées induitent par les avions et un autre pas. Leur comparaison a montré que les nuages (artificiels) peuvent avoir un effet très net sur le réchauffement de la planète.

 

Source : http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8309629.stm

Partager cet article

Commenter cet article

horri mokhtar 22/02/2016 16:42

Bonjour
pour une fois dans votre vie comprenez ce phénomène "http://pdf.lu/hO6q" dans une page

Formation éclair tonnerre pluie= une seule opération

1-La photolyse (photodissociation ou photo-décomposition) des eaux océaniques consiste en la décomposition de la molécule d’eau en molécules d’hydrogène (H2) et en atomes (O) sous l’effet de rayonnements solaires, en l’occurrence les ultraviolets.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Photolyse www.google.dz/search?q=photolyse

2-Les molécules (H2) et les atomes (O) sont donc entraînés par les courants ascendants d'air chaud et sec qui représentent une force mécanique à laquelle s’oppose celle des courants descendants d’air froid, on assiste à l’opposition de deux forces mécaniques d’où compression du volume d'air englobant un mélange d’oxygène (O) et d’hydrogène (H2) qui tous deux agités par le fait de la compression , les frottements et l’effet des rayons solaires (ionisation) se chargent d’électricité positive pour l’hydrogène et négative pour l’oxygène et à un taux de compression favorable, les 2 gaz se combinent dans une réaction chimique explosive (la synthèse de l'eau est explosive), ils forment de l’eau (pluie) :

Donc : éclair+tonnerre+eau = une seule opération
L’azote est connu par son inertie à réagir, la synthèse de l’eau est exothermique, il formera de l’ammoniac dans une réaction réversible N2+3H2 -->2NH3
N2+3H2 <--2NH3 ainsi les molécules H2 étant libres se combinent à leur tour aux atomes d’oxygène selon le même procédé.

4-comment se forme un nuage ?
Ce sont les premières réactions explosives de synthèse de l’eau qui sont à l’origine de la naissance d’un nuage et comme elles sont exothermiques, l’air froid qui l’entoure le contracte encore (compression), les quantités restantes d’hydrogène et d’oxygène réagissent à leur tour à l’intérieur de ce nuage pour former encore de l’eau, on y voit sortir des éclairs à partir du nuage, chaque cellule orageuse peut provoquer plus de 100 éclairs par minute, http://www.astrosurf.com/luxorion/meteo-orages3-eclairs.htm, jusqu’à épuisement de l’hydrogène, il ne reste que de l’eau en suspension dans le nuage dont les molécules s’unissent par coalescence et forme une pluie régulière sans éclair. Le tonnerre n’est en fait que le son du bruit de ces explosions. On comprendra donc que « éclair+tonnerre+pluie = une seule opération » et ensuite « condensation-->pluie ».
Il se produit en 24 heures autour de la terre entre 2000 à 5000 orages par secondehttp://www.planetoscope.com/atmosphere/252-nombre-d-orages-dans-le-monde.html c'est-à-dire qu’il se forme de l’eau dans l’atmosphère entre 172.800.000 à 432.000.000 fois dans l’atmosphère par synthèse ensuite par coalescence mais l’origine initiale de sa formation reste une véritable réaction chimique.