Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du baryum et de l'aluminium trouvés dans l'eau de pluie à Whangarei.

25 Juillet 2010 , Rédigé par ActuChem Publié dans #Analyses

Par Clare Swinney

L'odeur des produits chimiques, la présence de chemtrails, les formes d'ondes distinctes dans les nuages, les nuages artificiels, le ciel nuageux persistant sans pluie puis l'arrivée étrange d'une pluie légère, tous cela semble être devenue la norme à Whangarei maintenant alors que l'année dernière, ils étaient pratiquement inconnus dans la région. Pourtant, en dépit de ce changement radical de l'environnement, la sécheresse et les preuves paraissent évidentes qu'une manipulation du climat à lieu. Beaucoup de personnes ont encore du mal à croire que cette forme de guerre secrète pourrait être en cours. En dehors de la télé, ils ne croient pas que cela puisse exister.

Heureusement, il sera plus difficile pour ces gens de faire l'autruche puisqu'un test sur l'eau de pluie collectées à Whangarei, en avril, a prouvé que nous avons des produits chimiques lié aux technologies de modification du climat, dont l'apparition de sécheresse, ici dans notre ciel.

Le 16 avril, peu après avoir fait un court métrage avec Jim Reece, disponible sur Youtube sous le titre : "Forecast – Toxic Rain Expected in Northland, NZ: Chemtrails & The Technology Of Death" l'eau de pluie a été recueilli à Whangarei, afin d'établir si des produits chimiques étaient dans l'air - en particulier, le baryum et l'aluminium.

Le baryum, qui abat le système immunitaire, est un métal alcalino-terreux mou argenté et il ne devrait pas être trouvé dans l'eau de pluie. On pense qu'il est pulvérisé dans l'atmosphère en aérosol par les avions dans le monde entier, où il est utilisé pour divers guerres furtives dont une guerre silencieuse menée contre l'humanité.

Un indice important concernant les utilisations de baryum provient du brevet Bernard Eastlund pour HAARP. HAARP est un émetteur qui peut être utilisé pour une variété de fonctions, y compris le chauffage de l'ionosphère. Il a la capacité de diriger un faisceau électromagnétique orientable sur la haute atmosphère et d'affecter des précipitations sur une région en particulier. Le brevet préconise la mise en place de grands nuages de baryum dans l'atmosphère.

En plus du baryum, il y a des preuves solides montrant que les opérations massives d'aérosols se passant dans le monde entier inclus la pulvérisation d'aluminium. Ce qui est inquiétant, c'est que cela a un impact dévastateur sur les écosystèmes. A Shasta, en Californie, où beaucoup de recherches ont été menées sur l'impact de ces aérosols, il a été établi que l'aluminium modifie le pH du sol, passant d'acide à neutre, ce qui provoque la mort des arbres. Ainsi, l'eau de pluie de Whangarei a été testé pour vérifier la présence d'aluminium.

En outre, j'ai opté pour tester le bore et l'arsenic, qui ceux-ci, parmi d'autres toxines, ont été trouvés en grande quantité dans l'eau de pluie en Australie où les chemtrails sont présents.

C'est le laboratoire R J Hill Laboratories Ltd qui a fait le test. Elle est accréditée par l'International Accreditation New Zealand  et le prix est raisonnable. Par exemple, il n'était que de $ 15 environ pour tester l'aluminium.

Sur les conseils de Carole Rodgers-Caroll des laboratoires Hill, j'ai acquis une bouteille d'eau (Pump water bottle) de 750 ml et envoyé l'échantillon au laboratoire. Ces bouteilles sont relativement exempts de contaminants.

Collecter 750ml d'eau de pluie n'était pas une tâche facile, car les pluies ont étées anormalement inégales cette année. j'ai commencé à collecter la pluie le 16 avril - un jour au cours duquel il pleuvait peu. Après que la pluie est fini ce jour-là, j'ai remarqué que l'eau de pluie contenait des particules d'un blanc éclatant qui flottaient dedans, de la même luminosité que ceux vu dans les aérosols pulvérisés dans la région.

La pluie fut recueillie sur trois autres jours et la bouteille remplie le 27 avril - une journée au cours de laquelle il a plu très fortement pendant un certain temps.

 

dsc01341bright-white-particles.jpg                          Particules d'un blanc éclatant vu dans l'eau de pluie Whangarei.

J'ai renforcé le haut de la bouteille avec du ruban adhésif et envoyé par courrier, suivi et tracé, au laboratoire de Hill le 27 avril l'échantillon. Quand il est arrivé le 30 avril, j'ai téléphoné au laboratoire pour leur demander confirmation que le colis n'avait pas été ouvert. Carole Rodgers-Caroll a déclaré sur le rapport que le ruban était appliqué et intacte sur le couvercle du récipient quand il est arrivé.

Les résultat, qui ont été signalés le 5 mai, sont les suivants :

http://chemtrailsnorthnz.files.wordpress.com/2010/05/788376-sp-1.pdf


hills-lab-results-close-up.jpg

Comme vous pouvez le voir, le baryum était présent ainsi que l'aluminium et le bore. Comme mentionné, le baryum ne devrait pas être dans l'eau de pluie et il est mentionné sur le site de l'OMS que : "Le bore n'est pas présent dans l'atmosphère à des niveaux importants (Sprague, 1972) parce que les borates présentent une faible volatilités, le bore ne devrait pas être présent sous forme de vapeur dans l'atmosphère de manière significative."

L'aluminium peut se trouver dans l'eau de pluie si il est soufflé dans l'air depuis le sol. J'ai recueilli l'eau de pluie dans un quartier résidentiel depuis mon jardin. Je ne suis pas au courant du taux d'aluminium contenue dans les sols locaux et le conseil régional de Northland n'a pas testé le sol dans ce domaine. Toutefois, compte tenu du fait que l'aluminium est trouvé dans le monde entier le plus souvent en rapport avec des opérations d'aérosols, il est juste de supposer qu'au moins une partie importante de l'aluminium qui a été trouvé est du aux aérosols plutôt qu'à des sources naturelles.

Pour conclure, cela montre une fois de plus que la technologie de modification du climat est utilisé dans cette région. Le baryum et l'aluminium sont les ingrédients les plus utilisés lors des opérations d'épandages dans le monde entier.

J'encourage les autres à obtenir de l'eau de pluie dans leur régions et de la tester. Plus il y aura de preuves plus il sera facile d'attirer l'attention du public sur cette affaire. Il est de plus en plus évident qu'une opération criminelle se déroule sans notre consentement.

 

Source : http://chemtrailsnorthnz.wordpress.com/2010/05/09/chemtrail-chemicals-confirmed-barium-aluminium-found-in-whangarei-rainwater/#more-1675

Partager cet article

Commenter cet article

Lionel 24/01/2014 16:59

J'ai posté un lien de cet article que je trouve très intéressant sur mon blog, pour moi c'est clair : toutes ces inondations, tempêtes, les gens souffrent beaucoup plus d'affection respiratoires qu'il y a quelques années et puis cette maladie des Morgellons... il y a une manifestion contre la geo ingénerie le 25 janvier à Paris.