Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Analyse par un particulier des taux de baryum et d'aluminium dans son jardin !

20 Septembre 2011 , Rédigé par ActuChem Publié dans #Analyses

J'ai reçu par mail une analyse de sol, faite par un particulier, pour connaître le taux de baryum et d'aluminium présent dans son jardin. Ne connaissant pas les normes et les taux officiels à ne pas dépasser je vous soumet les résultats.

 

Analyse faite par CARSO - Laboratoire Santé Environnement Hygiène de Lyon

 

Le prélèvement a été effectuer le 10/08/2011 dans le jardin non cultivé, j'ai pris de la terre en surface (terre friable / sableuse) a différents endroits du jardin, j'ai également pris de la terre plus compacte à environ 5cm de profondeur. Le laboratoire a demandé que la terre prélevée soit mise dans un bocal (pot à confiture).

L'usine qui pollue le plus est une usine de métallurgie mais rien ne laisse supposer qu'elle rejette de l'aluminium ou du baryum.

le prix de cette analyse est de 98 euro.

analysefumel.jpg

 

Baryum total:        366.80 mg/kg MS

Aluminium total :  6234 mg/kg MS

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

eponine1313 07/11/2011 17:15



Bonjour, Suite à cet article j'ai essayé de trouver sur internet les valeurs "normales" en métaux lourds pour les sols mais sans succès. Il semble
qu'il n'y en ait pas !


Mais aujourd'hui sur le site du ministère de l'écologie : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Lancement-d-une-consultation-sur,24946.html il y a lancement d'une consultation jusqu'au 15 novembre 2011 relatives aux
informations detenues par l'Etat en matière de pollution des sols, ceci en application de l'article L 125-6 du code de l'environnement. :


"L'Etat rend publiques les informations dont il dispose sur les risques de pollution des sols. Ces informations sont prises en compte dans les documents d'urbanisme lors de leur élaboration
et de leur révision.

Un décret en Conseil d'Etat définit les modalités d'application du présent article. "


Reste à savoir quelles seront les matières polluantes recherchées....


(j'ai mis également le lien sur Acseipica)



ActuChem 09/11/2011 00:06



Merci ! Ah suivre, ils vont peut-être nous fournir des informations utiles !



Annibal Barca 11/10/2011 11:01



Les analyses semble être normales.
Au Canada, la quantité autorisée max de baryum dans le sol est de 500 mg/kg. Dans ce cas précis, le prélévement est à 368 mg/kg.
Pour l'Aluminium, je ne pense pas qu'il existe des recommandations pour les sols, en effet, l'alu étant le 3e élément le plus répandu sur la terre (estimation 8% du total). Dans ce prélèvement il
y a en 0,6%.



denis 11/10/2011 09:12



Bonjour,


Bravo pour cette initiative. Est-il possible de connaitre le nom du labo qui a fait l'analyse ?


6 grammes d'alu par kg me semble colossal, vous pouvez ouvrir une mine d'aluminium avec ça !!!


Il serait très intéressant de voir le taux d'alu à 30 ou 50 cm de profondeur pour évaluer l'historique de cette concentration.


Comment pourrait-on corréler cette mesure à une pluie éventuelle d'alu du ciel, car on peut objecter que cette forte concentration n'a rien à voir avec les avions, mais plutot l'activité
mécanique urbaine ou industrielle locale.


Il faudrait éventuellement pouvoir analyser le contenu d'un filtre à air qui aurait vu passer N m3 d'air, genre filtre à café à l'entrée d'un aspirateur qui aspire l'air extérieur durant
plusieurs heures les jours suivants de grosses trainées d'avion.


A suivre


Denis


 



ActuChem 11/10/2011 17:59



Le nom du labo est CARSO - Laboratoire Santé Environnement Hygiène de Lyon



De Lorean 21/09/2011 09:48



Recherche google pour essayer de trouver les valeurs maxi de concentration daluminium (suite) :


 


Doc 2 : http://www.u-picardie.fr/beauchamp/duee/perrono/perrono.htm =  adaptation d'un livre de
Patrick Perrono, accessible à partir de la page "eau et environnement" du Pr Jacques Beauchamp, sur le site de l'université de Picardie Jules Verne 


 


" 5 : Spéciation , localisation et mobilité dans les sols
des principaux micro-polluants métalliques


· Aluminium :


Sous l'effet de l'altération provoquée par le dioxyde de carbone et surtout par les acides organiques formés dans le sol, l'aluminium des réseaux silicatés est partiellement mobilisé sous formes
d'ions Al3+ ou d'ions hydroxylés Al(OH)n. Ces ions sont soit complexés dans le sol, soit transportés vers un horizon d'accumulation où ils précipitent : c'est le processus de podzolisation. Les
ions Al3+ fixés par le complexe adsorbant (aluminium échangeable) peuvent s'hydroxyler et se polymériser en donnant des hydroxydes colloïdaux. Les modifications de spéciation et de mobilité sont
étroitement liées au pH du sol : - pH < 5,5 : Al3+ échangeable très mobile ; - 5,5 < pH < 8 : Al3+ très peu mobile ; - pH > 8 : une partie de l'aluminium des hydroxydes est soluble
sous forme d'ions aluminates. A pH neutre, la concentration du sol en aluminium est de l'ordre de 400 µg.l-1, alors qu'à pH 4,4 cette concentration est de 5 700 µg.l-1. La
caractéristique essentielle des ions Al3+, de leurs formes hydroxylées et de leurs hydroxydes est leur très forte tendance à se lier énergiquement aux anions phosphates et à la matière organique
en donnant naissance à des composés qui précipitent. Cette propriété est largement utilisée dans le traitement des eaux usées pour faire précipiter les matières organique et phosphatée par des
sels d'aluminium."


 
"5 700 µg.l-1" = 5,7 milligrammes par litre... combien pèse un litre de terre ? A priori la terre est plus dense que l'eau, un
litre doit donc peser plus d'un kilo, donc la concentration normale en aluminium de la terre à PH acide 4,4 est forcément inférieure à 5,7 mg par kilo... De Lorean

 


On serait donc a priori dans un rapport de un à mille entre le sol "normal" et le sol analysé dont ton article
parle...


 


Reste à savoir si le sol analysé est un sol comparable à un sol "normal", de par ses caractéristiques physico-chimiques, mais aussi
de par son exposition éventuelles à des pollutions accidentelles (ancien site de stockage, d'extraction, usine ?...)



ActuChem 21/09/2011 16:32



La terre a été prélevée dans un jardin "normal" et la seule exposition qu'il m'a été mentionnée est une usine de métalurgie. Pour ce qui est du ph de la terre par contre... aucune idée



De Lorean 21/09/2011 09:20



Recherche google pour essayer de trouver les valeurs maxi de concentration d'aluminium.


 


Doc 1 : extrait site officiel santé Ile de France : l'aluminium dans l'eau de distribution : http://ile-de-france.sante.gouv.fr/santenv/eau/param/al.htm


 


A noter : Le seuil France et UE est de 0,2 mg/l, mais "L'introduction d'un seuil pour l'aluminium
correspond davantage à un critère médical visant à permettre l'utilisation de l'eau pour les traitements des personnes insuffisantes rénales qu'à une norme sanitaire liée à l'ingestion."


 


En effet "Ses sels contenus dans les aliments et l'eau ne sont normalement pas stockés (sauf dans les os) dans
l'organisme et sont donc excrétés. Il ne semble pas induire d'effets nocifs pour un individu sain.


En revanche, un excès d'aluminium présente un danger d'encéphalopathie chronique
(affection neurologique et psychique) pour des personnes, insuffisantes rénales chroniques et traitées par hémodialyse. Les équipements de dialyse doivent comporter des traitements
complémentaires individuels (osmoseurs, déioniseurs,...) pour ramener la teneur en aluminium de 0,2 mg/l, norme de potabilité, à 0,03 mg/l, norme de qualité d'eau de la Pharmacopée pour
l'hémodialyse."
A noter aussi : "L'ingestion d'aluminium par l'eau de boisson est faible par rapport à
l'alimentation. En effet, elle correspond, en moyenne, à moins de 1% des apports totaux pour une eau contenant 0,2 mg/l."

 


Ce qui semble vouloir dire que la quantité "normale" d'aluminium ingérée chaque jour par un humain serait (au moins) de l'ordre de 30 mg, dont 99% par d'autres voies que par l'eau de boisson (en
faisant l'hypothèse que cette dernière est ingérée à hauteur de 1,5 litre par jour).