Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les chemtrails seraient des "Chaff" selon le gouvernement US

18 Juillet 2010 , Rédigé par ActuChem Publié dans #Infos

hercules4L'Idaho Observer a déclaré avec beaucoup de scepticisme que le General Accounting Office (GAO) a admis que les chemtrails existent, mais qu'ils sont "simplement" des particules de fibre de verre recouvert d'aluminiums dont les effets sur la santé sont inconnus, mais dont l'existence est désormais reconnue après des décennies de déni officiel.

Cependant, comme l'article ci-dessous le souligne, la vérité est plus complexe et inquiétante que ce que l'on nous dit. Asthme, maladie cardiaque, peut-être une variante de la maladie de Morgellon, changements dans le pH et la teneur en métal du sol à travers le monde, système immunitaire compromis et une foule d'autres effets possibles suite aux pulvérisations ont été notées et étudiées. Peut-on vraiment arrêter les dommages causés par ces sprays, l'exposition forcée à on ne sait quoi, s'agit-il d'une expérience hostile utilisant notre corps comme des animaux de laboratoire ?
Soyez libre et en bonne santé,


Dr. Rima
Rima E. Laibow, MD
Medical Director

Le rapport du GAO admet l'existance des "Chaff" - Le rapport des laboratoires en révèle d'avantage, en mai dernier, une famille dans l'Iowa a contacté le bureau du sénateur Tom Harkin (D-IA) pour signaler le sillonnement constant des "chemtrails" dans le ciel au-dessus de leur quartier. Ils ont reçu de retour du bureau du sénateur un rapport du GAO sur les "military chaff" ainsi qu'une feuille de renseignement sur les particules de fibres de verre recouvert d'aluminiums se propagent sept jours par semaine pendant plusieurs heures dans le ciel au -dessus de leur maison. Le "Chaff" est pulvérisé par des pilotes apprenant comment masquer un avion ou envoyer de fausses images radar. Il a été rapporté que l'armée a également des "Chaff" à base de plomb, mais qu'ils ne sont pas utilisés pour le moment. Les "Chaff" ont été utilisées par des militaires en Europe durant la seconde guerre mondiale et, selon le GAO, ils sont utilisés pour l'entraînement aux US depuis les années 50. Une fois le "Chaff" au sol, il se décompose en particules suffisamment petites pour être inhalé. Bien que les porte-paroles militaire insistent sur le fait que le "Chaff" n'est pas nocif, le rapport du GAO a conclu que les effets sur la santé sont inconnus et que d'autres études sont nécessaires. Malgré tout, certains membres de cette famille sont très malades.


Le 23 mai, après de forte pluie de la veille, ils ont remarqué une substance brillante et une substance en poudre de couleur rosâtre sur le toit de leur maison. Ils ont ensuite remarqué la substance brillante sur de nombreuses surfaces, même sur le tableau de bord de la voiture familiale. Ces deux substances ont été prélevés et envoyés à un laboratoire pour analyse. Parmi les substances se trouvant dans les échantillons plusieurs devaient tout simplement ne pas être là :

- 6 bactéries, y compris l'anthrax (charbon ?) et la pneumonie,
- 9 produits chimiques comprenant du chlorure d'acétylcholine,
- 26 métaux lourds, y compris l'arsenic, l'or, le plomb, le mercure, l'argent, l'uranium et le zinc,
- 4 moules (?) et des champignons,
- 7 virus
- 2 cancers
- 2 vaccins
- 2 sédatifs.


Au cours des derniers mois, l'Iowa Observer a reçu une augmentation significative d'appels et de lettres liés aux chemtrails. La plupart indiquent une augmentation spectaculaire d'épandages dans leurs zones d'activités, certains ont rapportés le développement de maladies chroniques avec des symptômes "pseudo-grippaux", une fatigue chronique et des douleurs musculaires qu'ils n'ont jamais connues auparavant. Si vous remarquez une concordance entre l'augmentation des épandages dans votre région et les précédents symptômes chez un ami, la famille ou un membre de votre entourage, commencez à écrire et envoyer des informations à Iowa Observer par courrier ou par e-mail. Si vous vivez près d'une base militaire, vous pouvez vous attendre à être "pulvérisé". Vous pouvez contacter votre sénateur ou représentant, et, poliment (c'est ainsi que vous obtiendrez des renseignements) lui demander de vous transmettre toute information relative au "Chaff" utilisé dans votre région. Après avoir obtenu des documents pertinents de votre représentant ou sénateur, pensez à l'utiliser pour obtenir des données épidémiologiques à partir de votre bureau de santé local. Observer l'Idaho, Juillet 2006.

 

Source : http://www.healthfreedomusa.org/?p=691

Partager cet article

Commenter cet article