Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le secret des Chemtrails par William Thomas

2 Décembre 2010 , Rédigé par ActuChem Publié dans #Infos


LE SECRET DES CHEMTRAILS RÉVÉLÉ
par William Thomas

 

74164 176646345682210 100000105386242 661964 208209 n


Traduction de l'anglais par Hélios :


Cela a démarré pendant l'hiver 1998. Des "chemtrails" obscurcissant le ciel ont été observés par des milliers de témoins oculaires, des pilotes, des policiers et d'anciens membres du personnel militaire au Canada, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Australie et dans des pays alliés européens. Le Canada, Victoria, Vancouver, en Colombie-Britannique, à Moose Jaw, Edmonton et une grande partie de l'Ontario, ont été particulièrement touchés.

Le 15 mars 2001, le reporter de radio ST Brendt a interviewé un vétéran au contrôle du trafic aérien de l'Association fédérale de l'aviation (FAA) qui était responsable des avions commerciaux sur tout le nord-est des États-Unis. Celui-ci a admis qu'on lui avait ordonné de détourner des vols commerciaux au profit de formations de Stratotankers de l'US Air Force (USAF). Quant à savoir si les avions de l'Air Force ont pénétré l'espace aérien canadien, il a répondu « oui ».

Chacun des 650 Stratotankers de l'USAF transporte 150.000 livres de carburant transférable. Chacun des 50 KC-10 (avions de ravitaillement) en transporte environ 320.000 livres. S'exprimant sous strict anonymat, le fonctionnaire de la FAA a déclaré que le but des missions militaires était la modification du temps.

Les particules projetées dans la stratosphère par les avions agissent en tant que noyaux-à-piéger- l'humidité, et se transforment en nuages et précipitations. Immédiatement après ces missions de modification du climat en mars, la côte nord-est a été frappée par des tempêtes de neige inhabituelles qui ont déconcerté des résidents de 70 ans et empilé des congères de huit pieds contre certaines maisons. Au moins un décès a eu lieu en raison de l'effondrement de toits.

La propagation d'aluminium inerte par les avions n'est pas considérée comme un danger pour la santé humaine. Mais selon le Journal Médical de Nouvelle-angleterre, des particules microscopiques dans l'air peuvent tuer des citadins prématurément. En outre, une étude faite à Harvard en 1993 a identifié les particules d'un diamètre de moins de 10 micromètres (microns) comme pouvant être une menace pour la santé publique. Les taux de mortalité augmentent avec l'accroissement de la pollution par ces particules.

Néanmoins, une fuite dans un projet de document du GIEC a révélé que le comité estime qu'une pulvérisation jusqu'à 10 millions de tonnes de particules d'aluminium microscopiques « de l'ordre de 10 à 100 microns » est une solution possible pour éviter le réchauffement climatique.

Graines de maladies infectieuses

Le vétéran de la FAA s'est décidé à passer aux révélations après qu'on ait diagnostiqué à sa femme un asthme d'apparition soudaine après les attaques aériennes du 12 mars 2001 par les tankers au-dessus du New Hampshire. Elle n'avait pas d'antécédents d'allergie. Leurs enfants ont également souffert de réactions graves, un de ses fils en bas âge a été transporté à l'hôpital avec une hémorragie du nez.

De même, des hôpitaux un peu partout au Canada et aux États-Unis ont été coincés dans le sillage des chemtrails, les patients se plaignant de gastroentérites aiguës, affections respiratoires, pneumonie, problèmes cardiaques, douleurs articulaires, extrême fatigue soudaine, vertiges, maux de tête atroces, perte de la mémoire à court terme, incapacité à se concentrer, saignements de nez, cou douloureux et spasmes des paupières. Contrairement aux symptômes de la grippe, la température du corps des patients exposés au chemtrails baisse généralement. Ces infections évidentes pourraient être causées lorsque les particules d'aluminium ramènent vers le sol les champignons, bactéries et virus sensés se trouver et se reproduire dans la haute atmosphère. Le Professeur émérite Robert Falk de l'Université du Texas a également constaté dans ses tests que les bactéries grignoteuses de métal "métabolisent l'aluminium".

En Novembre 1999, des résidents d'Espanola, en Ontario ont présenté une pétition au Parlement après épandage de produits chimiques par des tankers de l'USAF. Les citadins ont affirmé qu'ils rendaient les enfants et les adultes malades sur une zone de 50 miles carré. Des tests de laboratoire pour des eaux de pluie provenant de nuages « chimiqués » ont mesuré des quantités de particules d'aluminium sept fois plus élevées que les limites de sécurité.

Revenons en mars, selon le responsable de la FAA, les produits chimiques épandus en panaches blancs persistants par les gros tankers seraient apparus sur les radars de contrôle aériens comme une « brume ». Ces échos radar nuageux sont compatibles avec des nuages de particules d'aluminium ressemblant à un talc, libérés par les avions, qu'une étude officielle de l'USAF « Posséder la météo », appelle « obscurcissement aérien. »

Bien que les chemtrails aient traversé le ciel au-dessus de Comox, en Colombie-Britannique, un porte-parole des Forces canadiennes à la base aérienne de Comox a récemment insisté sur le fait qu '« aucune opération collective de ce type n'existe. » Toutefois, les médecins sont intrigués par les résultats des analyses d'échantillons de cheveux provenant de malades sur l'île Denman et également à Vancouver et à Toronto, qui présentent un niveau beaucoup plus élevé d'aluminium que les niveaux habituels.

Mon enquête se poursuit.

Chemtrails Révélés

Le directeur de la planification et de l'environnement à l'aéroport de Victoria a confirmé que les "chemtrails" épandus par les avions de l'Air Force sur la capitale de Colombie Britannique sont une opération militaire conjointe américano-canadienne. L'agent de l'environnement à l'aéroport a été sollicité pour une recherche d'un résident de Victoria concernant les gros avions déversant depuis deux ans des panaches qui laissent des X, cercles et damiers au-dessus de la capitale de la Colombie. « Ils ne voulaient pas me donner de précisions à ce sujet » a déclaré Terry Stewart, parlant de ses questions à la tour de contrôle. « Très étrange. »

William Thomas est l'auteur de « Scorched Earth » « Bringing the war home and probing the chemtrails conundrum » Il vit sur l'île Gabriola, en Colombie-Britannique.

Source : http://www.alive.com/691a2a2.php?subject_bread_cramb=161

Partager cet article

Commenter cet article

Desmete 05/12/2010 11:59



bonjour a tous.


ça fait que commencer je pense ,une fois que les grands financiers mondialistes du monde auront asservit les peuples et les nations,le plan de dépopulation mondiale pourra se poursuivre sans
accros CQFD...


putin l'avenir n'est pas tres beau a moins de vouloir se reveiller tous et de botter le CUL de ces SALAUDS !!!



Khella 04/12/2010 23:21



Les épandages sont intenses dans le 71, un empoisonnement à petit feu...c'est terrible.


RAPPELEZ-VOUS, reprenez les anciens cahiers d'écoliers, nous dessinions un soleil JAUNE.


Merci pour votre excellent travail.