Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le public soutient la Géo-ingénierie malgré les risques !

24 Novembre 2011 , Rédigé par ActuChem Publié dans #Géo-Ingénierie

graphics_geoengineering_schemes_1-660x468.png

 

Le public américain, britannique et canadien soutient fortement la recherche sur les technologies de géo-ingénierie, d’après une nouvelle étude.

 

La géo-ingénierie est la manipulation à grande échelle d’un processus environnemental qui affecte le climat de la Terre.


Trois chercheurs nord-américains racontent que 72% des personnes interrogées dans le cadre de leur étude soutiennent la « gestion du rayonnement solaire », une technique qui implique de réfléchir les rayons du soleil pour les éloigner de la Terre (l’idée est d’inverser, ou du moins d’atténuer, le réchauffement planétaire).

 

Jusqu’ici, la plupart des réactions au changement climatique portaient sur la réduction (« atténuation ») ou adaptation des émissions. Toutefois, les chercheurs affirment que le public est intéressé par le fait que les humains prennent en main leur destin.

 

Ils écrivent (PDF):

L’ingénierie délibérée à grande échelle pour réduire ou compenser le changement climatique induit par les gaz à effet de serre représente une troisième catégorie d’options. Connue sous le nom de géo-ingénierie ou génie climatique, cette troisième réponse comporte un éventail de techniques qui peuvent généralement être divisées en deux approches très différentes: l’élimination du dioxyde de carbone et la gestion du rayonnement solaire.

La gestion du rayonnement solaire implique l’injection de sulfate en suspension dans la stratosphère pour accroître l’albédo, c’est-à-dire le pouvoir réflecteur, ou dans l’atmosphère. Le concept existe depuis les années 1960.

 

Pour être précis, l’étude ne portait pas sur l’efficacité d’une telle technique, mais juste sur sa perception (l’année dernière, la convention internationale sur la diversité biologique a imposé un moratoire non juridiquement contraignant sur la technique jusqu’à ce qu’il y ait une « base scientifique adéquate » pour la justifier. En danger: la biodiversité, la durabilité, la moralité et l’environnement).

 

Un peu plus de 3.100 personnes (dont deux tiers d’Américains) ont été interrogées fin 2010. Bien qu’elles soutiennent ces approches, les trois quarts d’entre elles ont admis que le système climatique de la Terre est trop compliqué pour être « corrigé » avec une seule méthode, et la majorité d’entre elles ont reconnu qu’il ne s’agissait pas d’une solution à long terme à la génération d’émissions par l’activité humaine.

 

Leurs conclusions ont été publiées dans la revue Environmental Research Letters.

 

Source:http://www.smartplanet.fr/smart-technology/rechauffement-le-public-soutient-le-genie-climatique-malgre-les-risques-8840/

Partager cet article

Commenter cet article