Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La géoingénierie...

26 Juin 2010 , Rédigé par actu-chemtrails.over-blog.com Publié dans #Géo-Ingénierie

imgchem.jpg

 

 

La géoingénierie, qu'est-ce que c'est ?

 

Voici des extraits que j'ai sélectionné tirés du rapport suivant :

 

"Si l'on revient à l'expression «geoengineering the climate », on peut alors la comprendre comme étant l'action de mécaniser, fabriquer le climat. La planète devient une vaste mécanique sur laquelle l'homme se propose d'intervenir, et la géoingénierie s'applique donc à une échelle
planétaire."


"Ils n'ont aucun moyen de désamorçage si elle (la géoingénierie) s'avérait à causer des effets
inverses. Nous ne pouvons pas faire marche arrière si nous lançons la machine."


"Nous pouvons utiliser les technologies de géoingénierie pour intervenir et corriger les problèmes que nous avons causés sur le climat."

"La géoingénierie est l'intervention à grande échelle sur les océans, les sols et/ou l'atmosphère dans le but de contrer les changements climatiques avec une batterie de procédés divers, comme épandre des particules de sulfure dans la stratosphère pour refléter les rayons solaires, ensemencer les océans de particules d'aluminium pour développer un planton mangeur de CO2, ensemencer les nuages avec de l'iodure d'argent pour faire pleuvoir, produire des cultures génétiquement modifiées, dont le feuillage pourraient tirer meilleur parti des rayonnements solaires."

"Début 2009, le ministre allemand de la recherche a autorisé une expérimentation de fertilisation dans la Mer de Scotia (à la limite des océans Antarctique et Atlantique) malgré un moratoire que son propre gouvernement a contribué à briser lors de la Convention des Nations-Unis de la Diversité Biologique en 2008."

"Gingrich prône la géoingénierie atmosphérique par épandage de sulfates dans les nuages comme étant la meilleure solution pour combattre les effets du changement climatique: « la géoingénierie peut assurer une solution au réchauffement planétaire avec seulement un milliard de dollars par an. »"

"En 2009, Lane a publié une « Analyse de l'ingénierie du Climat comme Réponse au réchauffement global », dans laquelle la géoingénierie est présentée comme étant une solution plus économique que la réduction de émissions de gaz à effet de serre. Lane et son collaborateur affirment qu'une stratégie de réduction des émissions comme la taxe carbone amènerait une diminution des gaz à effets de serre de 12,9% (d'autres disent 3%) d'ici 2010, alors qu'en épandant des sulfates dans les nuages on règlerait la question du changement tout en injectant 20 trillions de dollars dans l'économie globale."

 "Dix bonnes vieilles manières de géoingénieuriser la planète:"


• Couper toutes les forêts de la planète;
• Convertir les savanes et tous les paysages un
peu hors normes en monocultures;
• Construire des barrages, détourner des rivières, assécher les zones humides, drainer les aquifères;
• Larguer des milliards de tonnes de polluants industriels, de gaz d'échappement, et autres produits chimiques bien toxiques dans la stratosphère et les sols chaque année;

• Evincer la biodiversité des cheptels et des zones cultivées;
• Surexploiter les sols marginaux jusqu'à l'érosion et la désertification;
• Eroder les écosystèmes les plus importants de la planète;
• Décimer, si possible sans espoir de pouvoir les sauver, la plupart des espèces marines comestibles;
• Condamner tous les récifs de corail à l'extinction;
• Polluer presque toutes les ressources en eau potable de la planète.

 

 

Dix nouvelles manières de géoingénieuriser la planète:


• Créer de vastes monocultures arboricoles pour produire des biochars, des biocarburants et des puits à carbone;
• Contaminer des zones de diversité génétique avec de l'ADN OGM;
• « Fertiliser » les océans avec des nanoparticules d'aluminium pour faire proliférer le plancton que l'on croit théoriquement capable de manger le CO2;
• Répandre des plantes nucléarisées;
• Balancer à 1.5 millions de km de la Terre 16 trillion de disques réflecteurs de lumière pour dévier la lumière du soleil;


 • Lancer entre 5000 et 30000 vaisseaux à turbines pour épandre des sels blanchisseurs dans les nuages afin de dévier les rayonnements solaires;
• Balancer du calcaire dans les océans pour changer l'acidité pour absorber encore plus de CO2;
• Stocker du CO2 compressé dans des mines abandonnées ou des gisements de pétrole;
• Epandre des aérosols de sulfates deux fois par an pour dévier le rayonnement solaire;
• Couvrir les déserts de plastique blanc pour réfléchir les rayonnements solaires
."


"Le gouvernement et l'industrie sont liées dans l'ignominie concernant la modification climatique, avec des projets comme celui impliquant la CIA, le top-secret « Project Popeye », qui conduisit une vaste production de pluie en 1966 pendant 7ans, et dirigea 2300 missions-pluies sur Ho Chi Minh durant la guerre du Vietnam. Le but était de rendre les
chemins et les pistes impraticables avec en bonus l'inondation des rizières dans le nord."


Partager cet article

Commenter cet article