Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Géo-ingénierie : Tuons les bouches inutiles !

22 Septembre 2010 , Rédigé par ActuChem Publié dans #Géo-Ingénierie

170609top2.jpg

 

Traduction de l'anglais par Hélios :

 

L'Institut Carnegie teste l'injection d'aérosols au sulfate dans l'atmosphère
Paul Joseph Watson
Prison Planet.com

Vendredi 17 septembre 2010

Les voilà qui recommencent avec leurs idioties sur le réchauffement – malgré les articles scientifiques  sur le changement climatique artificiel complètement discrédités par le fiasco du Climategate, malgré le nombre croissant d'américains doutant du réchauffement causé par l'homme, des scientifiques fous de l'Institut Carnegie utilisent l'argent des contribuables pour se préparer à injecter dans l'atmosphère des composés dangereux connus pour engendrer de graves problèmes de santé et causer des sécheresses importantes et des famines.

1744616-2365127.jpgDes alarmistes essaient encore une fois de jouer à Dieu pour résoudre une crise climatique imaginaire basée sur leur propre système de croyance frauduleux, parfaitement conscients que leurs actes tueront probablement des millions de personnes dans le tiers monde, considérés  comme des « bouches inutiles ».

Se basant sur une méthodologie insensée de « dispersions d'aérosols au sulfate dans la stratosphère » qui produirait un « paravent global », les chercheurs du Département d'Ecologie Globale de l'Institut Carnegie ont mené des essais préliminaires pour répandre artificiellement des sulfates dans l'atmosphère au nom d'un refroidissement de la planète.

« Les scientifiques du Carnegie ont procédé à 5 simulations de modèles climatiques globaux avec des concentrations différentes de sulfate selon la latitude. Ils ont ensuite utilisé les résultats de ces simulations en optimisant un modèle qui déterminerait celui qui s'approcherait le plus de la réussite de leurs buts du climat recherché. Ils ont ensuite testé ces répartitions sur le modèle climatique  global pour estimer dans quelle  mesure leurs buts climatiques étaient atteints, » relate un communiqué de presse sur l'étude.


L'un des principaux auteurs de l'étude a été Ken Caldeira, celui qui a dit lors d'une conférence de réchauffistes il y a quelque temps que ce serait une bonne idée de rendre illégale l'émission de CO2. Cela inclurait vraisemblablement le processus même de la respiration car tous les humains exhalent du dioxyde de carbone. C'est vrai, l'homme chargé de jouer à Dieu avec l'environnement pense que la respiration devrait être un crime.

Mais le pire est que Caldeira est un conseiller de Bill Gates et a été financé par cet homme qui pense que les personnes âgées devraient être tuées pour sauver des emplois dans l'enseignement, et qui déclare que les vaccins financés par milliards grâce à sa fondation devraient servir à diminuer la population et ramener les émissions de CO2 à un niveau approchant de zéro.

Ce troupeau d'individus du style Docteur Folamour, des gens comme le tsar enthousiaste de la géo-ingénierie à la Maison Blanche, John Holdren - l'homme qui a préconisé  la stérilisation forcée, l'avortement obligatoire et qui a empoisonné l'eau avec des drogues – bricole aujourd'hui avec la planète en vue d'un eugénisme barbare.

Laisseriez-vous Ted Bundy sortir un jour avec votre fille adolescente ? Laisseriez-vous votre enfant à garder par Ian Brady et Myra Hindley ? Nous avons pourtant ici un gang d'élitistes ayant publiquement déclaré leur intention d'utiliser la menace du réchauffement climatique et de la surpopulation pour justifier le meurtre et la stérilisation des gens et nous leur laissons le champ libre avec l'argent des contribuables pour jouer à Dieu avec la planète Terre ? Cherchez l'erreur !

Bombarder l'atmosphère d'aérosols sulfatés est une proposition complètement folle, non vérifiée et dangereuse.2865684909_f55bfd43f9.jpg

Le Pr de l'Université Rutgers, Alan Robock, a prévenu que de telles expériences « pourraient engendrer des désastres »,  ruiner la couche d'ozone et altérer la stratosphère par l'élimination des schémas météorologiques comme la saison des pluies de la mousson en Asie,  dont dépendent deux milliards de personnes pour irriguer ses champs et se nourrir.

« Imaginez que nous déclenchions une sécheresse et de la famine en essayant de refroidir la planète » déclarait Robock lors d'une conférence de géo-ingénierie l'année passée.

Cependant, même si le mantra du réchauffement climatique n'est qu'un subtil voile en vue d'un eugénisme et un contrôle des populations, il est peu probable que l'élite mondiale prenne en compte qu'un tiers de la population de la planète puisse mourir de faim, ils verraient en fait cela comme un bonus.

C'est un fait connu qu'un environnement chargé en dioxyde de soufre est assez néfaste, car ce produit est le principal composant des pluies acides, ce qui selon l'Agence de Protection de l'environnement « cause une acidification des lacs et des ruisseaux et contribue à causer des dommages aux arbres à haute altitude (par exemple à l'épinette rouge au-dessus de 2000 pieds) et à de nombreux sols de forêt. Les pluies acides accélèrent en outre la décomposition des matériaux de construction et des peintures, ce qui inclut des bâtiments irremplaçables, des statues et des sculptures faisant partie de notre héritage culturel national. »

Les effets sur la santé d'un bombardement du ciel avec du dioxyde de soufre seul sont suffisants pour mettre au placard une recherche dans cette voie financée par le contribuable.

Les effets suivants sur la santé sont  reliés à l'exposition au dioxyde de soufre :

Troubles neurologiques et changements de comportement
Désordres de la circulation sanguine
Problèmes cardiaques
Effets sur les yeux et la vision
Troubles de la reproduction
Dommage au système immunitaire
Désordre de l'estomac et du système gastro-intestinal
Dommage au foie et aux reins
Défauts d'audition
Désordre du système hormonal
Effets dermatologiques
Suffocation et embolie pulmonaire

Selon le site Lenn Tech, « les tests de laboratoire sur les animaux ont montré que le soufre peut causer de sérieux dommages vasculaires dans les veines du cerveau, du coeur et des reins. Ces tests ont aussi indiqué que certaines formes de soufre peuvent engendrer des dommages au foetus et des effets congénitaux. Les mères peuvent même empoisonner leurs enfants au soufre par le lait maternel. Enfin, le soufre peut causer des dommages aux systèmes enzymatiques internes des animaux. »

Fred Singer, président du Projet de Sciences Politiques de l'Environnement, un sceptique  des théories du réchauffement artificiel, prévient que les conséquences d'un bricolage du fragile écosystème terrestre pourraient aller très loin.

« Si c'est fait en continu, il est possible d'affaiblir la couche d'ozone et de causer toute sorte d'autres problèmes que les gens préféreraient plutôt éviter » a déclaré Singer.

Même le scientifique en chef britannique de Greenpeace – ardent défenseur du réchauffement climatique causé par l'homme – Doug Parr, a qualifié les tentatives de géo-ingénierie sur la planète d' « étrange » et « dangereux ».

Stéphane Schneider de l'Université de Stanford, qui a proposé un plan bizarre pour envoyer des vaisseaux spatiaux dans la haute atmosphère qui serviraient à cacher le soleil, admet que la géo-ingénierie pourrait causer « des conflits entre les nations si les projets de géo-ingénierie tournent mal. »

Comme nous l'avons déjà souligné, les discussions concernant la possibilité de « géo-ingénieriser » le climat terrestre pour contrer le réchauffement en « criblant la haute atmosphère de particules de pollution pour réfléchir les rayons solaires » ont alimenté de nouvelles inquiétudes concernant des programmes similaires déjà en cours, et le fait que les chemtrails soient directement liés à une telle expérimentation.

Les chemtrails différent des contrails ordinaires par le fait qu'ils stagnent dans le ciel pendant des heures et qu'on les observe sortant d'avions qui volent en croisillons, donnant des formations en X et des motifs en forme de grilles dans le ciel. Les chemtrails ont aussi un effet direct sur le temps en transformant un ciel bleu en couverture brumeuse.

En 2008 une nouvelle enquête de KSLA a montré qu'une substance qui tombait sur la terre à partir d'un chemtrail de haute altitude contenait une haute teneur en baryum (6.8 ppm) et en plomb (8.2 ppm) ainsi que des traces d'autres produits chimiques tels que l'arsenic, le chrome, le cadmium, le sélénium et l'argent. De tout ceci, tous sauf un sont des métaux, certains sont toxiques, tandis que d'autres sont rares ou inexistants dans la nature. Le journal met l'accent sur le baryum, dont la recherche montre qu'il est une « caractéristique des chemtrails. » KSLA a trouvé dans ses échantillons des doses de 6.8 ppm de baryum  ou « plus de six fois la dose toxique fixée par l'APE. »

KSLA a également interviewé le  directeur du centre anti-poison, Mark Ryan, à propos des effets du baryum sur le corps humain. Son commentaire fut qu'une « exposition à court terme peut aller des troubles de l'estomac jusqu'à des douleurs de poitrine et qu'à long terme cela peut causer des problèmes de tension artérielle. » Le centre anti-poison a signalé en outre qu'une exposition à long terme, comme pour toute substance nocive, contribuerait à affaiblir le système immunitaire, ce qu'on suppose être le but de tels épandages chimiques artificiels.

Comme signalé dans un précédent rapport en profondeur, de nombreuses universités et agences de gouvernement ont mené des études dans le domaine de la géo-ingénierie pendant des années.

En outre, l'intérêt de l'administration Obama à l'exploration de la géo-ingénierie renvoie à de récentes publications écrites par l'élite du CFR (Council On Foreign Relations).

Dans un document intitulé « géo-ingénierie : atelier de géo-ingénierie unilatérale à l'échelle planétaire », le CFR propose différentes méthodes pour « renvoyer la lumière solaire dans l'espace », incluant l'ajout «  de petites particules réfléchissantes à haute altitude », augmentant « le nombre de nuages dans la partie basse de l'atmosphère » et plaçant « différents types d'objets réfléchissants dans l'espace, soit près de la terre, soit à un emplacement stable entre la terre et le soleil. »

Germany 4Les propositions contenues dans le document du CFR correspondent exactement aux effets atmosphériques observés à la suite de pulvérisations de chemtrails.

A première vue, l'idée d'empoisonner artificiellement l'atmosphère avec une substance connue pour causer de graves problèmes de santé et reconnue par de nombreux écologistes pour causer des sécheresses désastreuses et des famines, est une réaction excessive face au combat contre  un  réchauffement climatique qui a existé naturellement pendant des millénaires, avant même que l'homme ait mis un pied sur la planète. Ajoutez à cela le fait que ceux qui proposent, financent et étudient la question sont tous des eugénistes confirmés qui se sont fait entendre dans leur mission de promulguer des mesures draconiennes de contrôle des populations et ce à quoi nous avons affaire est clair – un effort de fanatiques du contrôle dont le seul intérêt n'est pas de prendre soin de la planète mais de détourner des inquiétudes légitimes concernant l'environnement comme moyen pour imposer leur cocktail putride de mort et de tyrannie.

Paul Joseph Watson est éditeur et auteur pour  « Prison Planet.com ». Il est l'auteur de « Order out of Chaos ». Watson est également l'invité du show d'Alex Jones. Watson a été interviewé pour  de nombreuses publications et émissions de radio, y compris Vanity Fair et Coast to Coast AM, le talk-show nocturne le plus écouté en Amérique.

 

Source : http://www.infowars.com/geo-engineering-killing-off-the-useless-eaters/

Partager cet article

Commenter cet article

UN chouka 06/11/2010 18:58



Si ces épandages sont réels,je me dis que cela ne doit pas etre la plus mauvaise methode pour se débarasser de résidus toxiques ,poluants .


Massivement vèrsés dans la nature comme ça se fait parfois,c'est le plus sur moyen d'empoisoner durablement des zones entières pour tres longtemps comme en Affrique,je cois ?


De toute façon le cout du traitement des déchets est refusé par ceux qui les crés le plus souvent,je crois ?