Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faire face à la science-fiction des solutions climatiques

16 Octobre 2010 , Rédigé par ActuChem Publié dans #Géo-Ingénierie

 

 Article original en anglais: http://www.etcgroup.org/en/node/5211
 

 Traduit en français par Les Lucindas.


Les Nations Unies pour faire face à la science-fiction des solutions climatiques au meeting sur la biodiversité.
La Société Civile en appelle à la précaution.

Alors que les ministères de l'environnement de 193 pays font le point sur l'état dramatique de la biodiversité à la Convention sur la Biodiversité (CDB) à Nagoya, au Japon la semaine prochaine (18-29 octobre 2010), ETC Group prévient du danger imminent représenté par les « remèdes technologiques » qui affirment détenir les clefs pour résoudre la crise climatique, et qu'il faudrait geler immédiatement.

Le meeting, qui est le point fort de l'Année Internationale de la Biodiversité, va débattre sur un moratorium de facto sur la dissémination de formes de vie synthétiques (une forme d'ingénierie génétique extrême mise sur le marché par les industries sous l'étiquette « économie verte ») dans l'environnement et sur les activités de géoingénierie (la manipulation massive et globale des systèmes de la planète). Les lois internationales existantes ne peuvent pas effectuer de contrôles adéquats pour ces nouvelles technologies controversées.

ETC Group est en train de sortir trois nouveaux rapports et organise trois événements alternatifs dans Nagoya sur ces technofixes, pour expliquer quels sont les intérêts qu'ils servent et les risques inhérents à leur développement si on ne les contrôle pas.

1. La biologie synthétique: le corps scientifique du CDB qui s'est rencontré plus tôt cette année a recommandé l'interdiction de la dissémination d'organismes ingénieurisés dans l'environnement. La biologie synthétique, ou l'ingénierie génétique extrême, menace les écosystèmes les plus fragiles par des disséminations potentiellement accidentelles. La biodiversité est d'autant plus menacée par la commercialisation de tels organismes menée par des compagnies transnationales qui cherchent à marchandiser les ¾ de la biomasse mondiale qui n'est pas encore sous leur contrôle.
Le rapport d'ETC The New Biomasters: Synthetic Biology and the Next Assault on Biodiversity and Livehoods sera disponible le 1er novembre 2010; ses conclusions seront discutées dans un événement alternatif à Nagoya le 18/10/2010 (à 13:15, salle 212A, Bldg 2, 1er étage). Une version est déjà disponible sur http://www.etcgroup.org/en/node/5201
 
.


2. La géoingénierie: Le corps scientifique du CBD a proposé plus tôt dans l'année que les États fassent en sorte qu'aucune activité d'ingénierie climatique ne soit mise en place jusqu'à ce que les risques et impacts soient évalués. Si elle est acceptée, cette proposition devrait enrayer les expérimentations sur le terrain de projets controversés altérant le système planétaire, comme la fertilisation des océans, les aérosols stratosphériques et le blanchissement des nuages. Trois rapports influents sur la géoingénierie sont attendus à Washington dans les 3 prochaines semaines. Les expérimentations de piratage climatique sont l'objet d'une coalition d'opposition menée par des organisations non gouvernementales et des associations sur le nom de Home Campaign, entre autres.(www.handsoffmotherearth.org
 
)
Le rapport d'ETC Geopiracy: The Case Against Geoengineering, sera disponible le 18/10/ 2010; ses conclusions seront discutées dans un événement alternatif à Nagoya le 19/10/2010 (à 13:15, salle 234A, Bldg 2, 3ème étage). Une version est déjà disponible sur http://www.etcgroup.org/en/node/5201
 
.


3. Les brevets mettant à mal la biodiversité. Sous couvert de développer des semences « adaptées aux dérives climatiques », des centaines de génomes brevetés ont été développés dans les deux dernières années. Trois compagnies – DuPont, BASF, et Monsanto – en possèdent les 2/3. Les semences génétiquement ingénieurisées, « adaptés à des facteurs climatiques ciblés » sont une fausse solution au changement climatique qui va augmenter la dépendance des producteurs aux semences génétiquement modifiées, mettre en danger la biodiversité et menacer la primauté des cultures alimentaires. La rencontre des gouvernements à Nagoya doit mettre un terme à l'assaut du vivant par les brevets.
Le rapport d'ETC Gene Giants Stockpile Patents on “Climate-Ready” Crops in Bid to Become Biomassters sera disponible et discuté dans un événement alternatif à Nagoya le 25/10/2010 (à 16:30, salle 236, Bldg 2, 3ème étage).




Contact information for ETC Group (NOTE DIFFERENT TIME ZONES)
At the CBD in Nagoya, Japan:

Pat Mooney: mooney@etcgroup.org (Mobile +1-613-240-0045)
Silvia Ribeiro: silvia@etcgroup.org (Mobile: + 52-1-55-2653-3330)
Neth Dano: neth@etcgroup.org (Mobile: + 63-917-532-9369)
In Auckland, New Zealand
Cindy Baxter, cindybax@gmail.com,
In Montreal, Canada:
Diana Bronson: diana@etcgroup.org (Mobile: +1-514-629-9236)
In San Francisco, USA
Jeff Conant: jefeconant@gmail.com (Mobile: +1 575 770 2829)

 

Source : http://supahumandignity.blogspot.com/2010/10/faire-face-la-science-fiction-des.html

Partager cet article

Commenter cet article