Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Augmentation de particules dans la stratosphère d'après une étude de la NOAA !

19 Octobre 2011 , Rédigé par ActuChem Publié dans #Infos

Selon une étude menée par le NOAA, l’augmentation du nombre de particules dans la haute atmosphère terrestre aurait compensé une partie du réchauffement climatique récent !


lidar4_300.jpgUne augmentation récente de l'abondance des particules dans la haute atmosphère a compensé d’environ un tiers l'influence du réchauffement climatique dû au dioxyde de carbone (CO2) au cours de la dernière décennie, selon une nouvelle étude menée par le NOAA et publiée en été 2011 dans l'édition en ligne de Science .

Dans la stratosphère, à des kilomètres au-dessus de la surface terrestre, de petites particules aériennes renvoient la lumière du soleil vers l'espace, ce qui conduit à un effet de refroidissement au niveau du sol. Ces particules sont aussi appelées "aérosols", et l’article explore leurs effets climatiques récents - les raisons de leur augmentation font l'objet de recherches en cours.

«Depuis l'an 2000, les aérosols stratosphériques ont provoqué un ralentissement du taux de croissance du réchauffement climatique, par rapport à ce que nous aurions mesuré sans eux », explique John Daniel, un physicien du laboratoire de recherche sur le système terre du NOAA, Earth System Research Laboratory (ESRL) à Boulder, Colorado et auteur cette nouvelle étude.

La nouvelle étude a porté sur la dernière décennie, au cours de laquelle la quantité d'aérosols dans la stratosphère a été en quelque sorte "découverte", sans qu'une forte augmentation causée par les très grandes éruptions volcaniques n'ai lieu. Les auteurs ont analysé des mesures provenant de plusieurs sources indépendantes – les satellites et plusieurs types d'instruments au sol - et ont trouvé une net augmentation des aérosols stratosphériques depuis 2000.

«Les aérosols stratosphériques ont augmenté de manière étonnamment rapide au cours de la période, doublant presque au cours de la décennie", a déclaré John Daniel. «L'augmentation des aérosols depuis 2000 implique un effet de refroidissement d'environ 0,1 watts par mètre carré – assez pour compenser une partie des 0,28 watts par mètre carré correspondants à l’échauffement provoqué par l'augmentation du dioxyde de carbone durant la même période"

 

particlesfigure 300
Les émissions d’aérosols atteignent la stratosphère par au dessus et par en dessous, comme indiqué dans le graphique. Le dioxyde de soufre (SO2), le sulfure de carbonyle (OCS), et le sulfure de diméthyle (DMS) sont les émissions dominantes provenant de la surface qui contribuent à la formation d'aérosols.

(Par au dessus et en dessous... et les dizaines de milliers d'avions au milieu on les compte pas ?)

 



Les raisons de cette augmentation durant 10 ans des aérosols stratosphériques ne sont pas entièrement comprises et font l'objet de recherches en cours, affirme le coauteur Ryan Neely, avec l'Université du Colorado et de l'Institut de coopération pour la recherche en sciences de l'environnement (CIRES). Les suspects probables sont des sources naturelles - petites éruptions volcaniques - et / ou des activités humaines, qui pourraient avoir émis les gaz contenant du soufre, tels que le dioxyde de soufre, qui réagissent dans l'atmosphère pour former des particules d'aérosols réfléchissant.

Daniel et ses collègues avec la NOAA, le CIRES, l'Université du Colorado, la NASA et l'Université de Paris ont utilisé un modèle climatique pour explorer comment les changements dans le contenu des aérosols dans la stratosphère pourraient affecter le changement climatique global - à la fois au cours de la dernière décennie, et aussi dans l'avenir. L'équipe a conclu que les modèles passent à coté d’un facteur de refroidissement important si ils ne tiennent pas compte de l'influence des aérosols stratosphériques, ou ne prennent pas en compte les changements récents du niveau des aérosols stratosphériques.

Par ailleurs, les futures températures mondiales dépendront des aérosols stratosphériques. Le réchauffement provenant des gaz à effet de serre et des aérosols calculé pour la décennie à venir peut varier de près d'un facteur un à deux - selon que les aérosols continuent d'augmenter au même rythme que durant la dernière décennie, ou si, au contraire, ils diminuent à des niveaux très bas, tels que ceux mesurés en 1960.

Si les niveaux d'aérosols stratosphériques continuent à augmenter, les températures n'augmenteront pas aussi rapidement qu'elles le devraient explique Ellsworth Dutton, qui collabore également avec le NOAA et l’ESRL en tant que un co-auteur de l’article. Inversement, si les niveaux d’aérosols stratosphériques diminuent, les températures augmenteraient plus vite. Dutton et ses collègues utilisent le terme «continuellement variable» pour décrire comment les niveaux de bruit de fond des aérosols dans la stratosphère de la Terre peuvent changer d'une décennie à l'autre, même en l'absence d'une activité volcanique importante.

 

lidar3_300.jpg



Le lidar - pointant vers le haut depuis le sol ou vers le bas à partir de satellites – utilise la lumière reflétée pour mesurer les quantités de particules et leur emplacement, qui peuvent influencer le climat.

 


 

Finalement, en intégrant les pics et les chutes de la quantité d’aérosols stratosphériques, les modèles climatiques seront en mesure de donner non seulement de meilleures estimations du changement climatique futur, mais aussi de meilleures explications sur les changements climatiques passés.

"Les « découvertes» en matière d’aérosols stratosphériques sont plus en cause que nous le pensions", a déclaré Daniel. «La dernière décennie nous a montré qu’il n’est pas nécessaire qu’il y ait une éruption volcanique géante pour que ces aérosols jouent un rôle important pour le climat."

 La mission du NOAA est de comprendre et de prédire les changements dans l'environnement terrestre, des profondeurs de l'océan à la surface du soleil, et de conserver et gérer nos ressources marines et côtières.

 

Source: http://www.noaanews.noaa.gov/stories2011/20110721_particles.html

 

Merci à Delorean pour la traduction !

Partager cet article

Commenter cet article

Clovis Simard 14/10/2012 21:41


Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.5- THÉORÈME JACOB. - Les degrés de la Conscience.