Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des scientifiques proposent que la fumée générée par les avions et les usines soient inclues dans la liste globale des nuages !

28 Février 2014 , Rédigé par ActuChem Publié dans #Infos, #Divers

Des scientifiques proposent que la fumée générée par les avions et les usines soient inclues dans la liste globale des nuages !

.

Des scientifiques espagnols ont proposé que la classification internationale des nuages ​​intègre ceux qui sont formés grâce à l'action de l'être humain dont l'étude, ils disent, permettra d'améliorer la prévision du climat.

Depuis le XIXe siècle on distingue dix principaux types de nuages ​​appelés genres, qui sont à leur tour subdivisés en espèces et variétés.

"Sur les dix genres, nous en avons identifié sept qui sont générés artificiellement", a déclaré dans une interview le chercheur Jordi Mazon, professeur de physique appliquée de l'Université Polytechnique de Catalogne, dont le centre travaille avec l'Université de Barcelone sur cette proposition.

Actuellement, l'initiative est recueillie dans le wikipedia catalan et devrait être incluse dans les versions espagnoles et britanniques au printemps. Elle est soulevée également par l'Agence météorologique (AEMET), qui représente l'Espagne à l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

La proposition, publiée dans un article de la revue scientifique Weather, consiste à placer le préfixe a- en face de chaque type de nuage se référant à son anthropologie dans les observations météorologiques: antropocirro (ACI), antropoestrato (ACS), antropocúmulo (ACU ) etc.

Générée par les sillages d'avions et l’activité industrielle

Ce type d'eau liquide, en surfusion ou en cristaux de glace en suspension dans l'atmosphère, peut être généré dans la haute troposphère par les traînées de condensation laissées par les avions ou dans les couches inférieures de la troposphère par l'activité industrielle.

De plus, explique Mazon, l'initiative vise à mesurer l'activité humaine globale dans la troposphère (en particulier les avions), de sorte que dans quinze ou vingt ans peut-être on puisse faire des modèles climatiques sur ces types de nuages et ainsi avoir une certaine évolution de notre impact sur le fonctionnement de la troposphère.

Cela permettrait d'améliorer les modèles mathématiques actuels et à prédire les changements climatiques et météorologiques à l'avenir.

Soumission d'une proposition à AEMET

En 2001, lorsque l'espace aérien a été fermé pendant trois jours en raison de l'attaque du 11-S, des chercheurs américains ont constaté que pendant ce temps la température a légèrement augmenté, attribuée à une diminution de la couverture nuageuse générée par le trafic aérien .

Pour que l'initiative arrive à terme, les chercheurs ont l'intention de soumettre une proposition officielle à AEMET, qui est la seule compétente pour l'obtenir à l'OMM. Plus précisément, au sein du groupe d'experts sur la normalisation de la Commission des instruments et des méthodes d'observation de l'OMM, explique le coordonnateur de la zone météorologique et climatologique de l'information Aemet, Ana Casals.

Sa prochaine réunion est en Juillet. L'Agence météorologique (AEMET) canalisera la proposition si elle a «une chance minime de réussite», dit Casals.

Source: http://www.20minutos.es/noticia/2061957/0/clasificacion-mundial/nubes/aemet-actividad-humana/

Partager cet article

Commenter cet article